Loading
alimentation végétale équilibrée - conseils digestion

Alimentation végétale équilibrée + conseils digestion

Hello les végens,

On se retrouve cette semaine pour une vidéo face caméra dans la série Débuter dans le véganisme avec des infos sur l’alimentation végétale équilibrée et des conseils pour la digestion.

De comment composer ses assiettes à l’importance des macronutriments et micronutriments.

J’ai fait en sorte de vous livrer des informations fiables, loin de tout ce qu’on peut entendre ici et là au sujet de l’alimentation végétale.

J’ai fait relire mes notes à la diététicienne Marie-Gabrielle, nutriads_aix, spécialisée en alimentation végétale. C’était aussi important pour moi d’avoir le regard d’une pro qualifiée sur le sujet !

Bon visionnage !

6 comments

  1. Merci pour cette vidéo!
    Elle résume bien mon point de vue, même si je ne suis pas non plus nutritionniste.
    En tant que végane on supprime déjà tellement d’aliments, quels sont les fous qui s’imposent en plus d’autres restrictions?!

    1. C’est ça ! Je suis capable de supprimer des aliments par éthique et sans ressentir de frustration mais après pourquoi s’en rajouter ? Notre alimentation ne sera jamais parfaite et elle ne doit pas l’être 🙂
      Merci d’avoir laissé un petit mot par ici

  2. Enfin, je visionne la vidéo que j’avais repérée à sa sortie!
    Un très bon résumé d’une alimentation végétalienne. La composition type de l’assiette est très utile et rassurante car j’ai toujours la hantise de prendre « trop de ça » et « trop de ça » et « pas assez de ça »………
    Le discours nutritionnel est juste et bien résumé; et bien joué, le « écoutez vous pour les choix-envies-quantités »!!! J’adore!
    J’ai récemment acheté le livre « comment ne pas mourir » et je compte bien le lire puisque je suis encore en vie!!! 🙂 C’est un pavé qui attend sagement que je sois prête à l’ingurgiter……
    Vos vidéos sont vraiment biens; le cadre, les animations, les contenus…… <3
    Belle journée depuis le Midi !

    1. Merci beaucoup Sylvie pour ton retour ! Ca fait plaisir.
      Oui il paraît qu’il a un côté un peu « indigeste » lol c’est le comble . Et qu’en version audio c’est pas mal. Mais si tu es motivée c’est top !
      Bises et bonne après-midi

  3. Bonjour,

    J’ai hésité à vous écrire car même si mon alimentation est largement végétale, je ne suis pas végétalienne et n’envisage pas du tout de le devenir.

    Je lis cependant vos articles avec intérêt : ils sont documentés, bien construits, plein d’autodérision et sans agressivité. Vous êtes honnête et sincère dans votre démarche, pas moralisatrice, consciente des difficultés liées à l’assiette et prête à aider ceux souhaitant se convertir au végétalisme. Cela offre de mieux appréhender le discours végétalien.

    Toutes ces raisons me donnent le courage de vous interpeller sans craindre que vous ne trouviez quelque jugement ou quelque attaque dans mes propos.

    Ma grand-mère souffre depuis assez jeune de gros problèmes d’intestin. Elle ne peut pas manger tout ce qui a une « enveloppe », adieu les légumineuses, le riz même, ou le maïs qui ne lui réussit pas. Même problème avec les légumes et les fruits : tomates, choux qui fermentent, poires granuleuse, fraises pleines de grains… À oublier !

    Comme elle ne digère pas non plus le lactose, elle n’a que ses pommes de terre à l’eau, sa soupe et son pain blanc. Je lui ai fait goûter les purées d’oléagineux (c’est elle qui me les a fait découvrir pour m’aider à sortir de la restriction cognitive… Et ça a vraiment joué ! Tout comme rééquilibrer et végétaliser mon assiette, mais c’est un autre sujet) et elle s’est forcée plusieurs jour à avaler des tartines de purée d’amande blanche, mais tout cela sans plaisir.

    Pour arrêter de tourner autour du pot (de tahin), voilà ma question : comment alors subvenir à ses besoins sans produits animaux ?

    J’ai conscience que le cas de ma grand-mère ne fait pas majorité, mais dans l’hypothèse d’une mutation généralisée de la société vers une alimentation végétalienne, que fait-on de ces gens ?

    C’est une vraie question que je me pose, pas un moyen naze de clamer que les végétaliens ont tort, ou que c’est une mode, ou des âneries de ce genre. Nous n’avons pas les mêmes convictions mais j’ai beaucoup de respect pour la cohérence de votre façon de vivre et de consommer,de vos valeurs.

    J’insiste, pardon, mais je ne veux vraiment pas vous blesser (même si vous avez du en voir des meilleures).

    Sur ce, je me rends compte que si je lis vos articles et liés à votre démarche, je n’ai jamais étudié vos recettes. Je fonce, car même quand on n’est pas végétalien, qu’est-ce que c’est bon, un petit plat 100% végétal !

    Bien à vous.

    1. Bonjour,

      Merci pour ton message qui n’est pas du tout blessant au contraire, ne t’inquiète pas.

      Je trouve ça très pertinent comme question car effectivement il existe des personnes, comme ta grand mère, qui ont des problèmes d’intestin ou de santé qui font qu’elles n’ont pas le choix de consommer des produits d’origine animale.
      Et c’est quelque chose qu’il faut prendre en considération. Il faut dire qu’on est encore très loin d’une société végétalienne et je ne sais même pas si ça arrivera un jour.
      Mais pour ces personnes, je pense que tout ce qui est viande in vitro/viande artificielle aiderait tout en limitant le problème lié à l’exploitation animale et à l’abattage des animaux. C’est une piste à creuser pour les personnes qui ont des soucis de santé.
      Je me doute que pour ta grand mère malgré une alimentation avec produits animaux, l’équilibre est difficile à être atteint car absence de fruits et légumes, céréales. Mais en tout cas, l’idée ici n’est pas d’enlever encore d’autres produits car ça serait très compliqué pour ses besoins.

      J’espère avoir pu t’éclairer sur cette question,

      Très bonne journée

Laisser un commentaire