Loading
résolutions 2016 la petite okara

Mes résolutions 2016 : en attendant l’ouverture du gîte

Avant toute chose, j’ai honteusement oublié de vous souhaiter la bonne année dans mon précédent article. Je vous souhaite donc une très belle année 2016 remplie d’amour, de bonheur, de rire et de rêves. Est-ce que vous vous êtes prêté.e.s au jeu des bonnes résolutions ou êtes-vous plutôt de celleux qui trouvent cela ridicule de profiter de la nouvelle année pour se donner des objectifs ?

On est d’accord qu’avril est également un mois merveilleux pour changer de vie mais dans mon cas ça ne fonctionne pas. A chaque nouvelle année, je fais le point sur celle qui vient de s’écouler et je me rends compte que j’aurais aimé faire davantage de choses. Habituellement, je m’arrêtais là, je déprimais un peu et puis je passais à autre chose. Mais cette année est trop importante pour la laisser couler étant donné qu’elle me permettra de préparer le futur gîte végane. C’est bien la première année que je me surprends à lister des résolutions dans mon agenda et je me suis dit que ça pouvait peut-être vous intéresser (on ne sait jamais :p). Donc j’arrête de me lamenter et j’améliore ce qui me fait défaut.

  1. Eduquer mon chien. Oui vous savez le mignon petit spitz et bien ce petit chou a des petits soucis de comportement (euphémisme ? Je ne sais pas :)). Nous avions déjà été voir une comportementaliste en méthode positive, mais cela revenait assez cher et nous avions fini par abandonner. J’ai aussi fait beaucoup de recherches sur le net mais pour le moment je n’ai trouvé aucune solution. Il est plutôt bien éduqué pour certaines choses. Grâce au clicker je lui ai appris à s’assoir, donner la patte, se coucher, enlever les chaussettes (oui on est d’accord ça ne sert à rien mais c’est tellement un jeu pour lui qu’il a retenu l’ordre « chaussette » en une séance !). Il est adorable la plupart du temps mais quelques moments posent soucis :
  • Il jappe et tire sur la laisse quand il rencontre des congénères et peut montrer de l’agressivité.
  • Lorsqu’il voit des oiseaux par la fenêtre, il jappe, et même lorsqu’il y a beaucoup de vent il peut sauter sur la porte vitrée.
  • Lorsque quelqu’un.e sort de la maison sans lui, il va aboyer et sauter sur la porte.
  • Lorsque quelqu’un.e dit « allez » et se lève de table pour préparer son départ, il va se mettre à japper voir à grogner. En bref, il déteste les départs. Ce qui est assez étrange car nous l’avons habitué à rester seul quelques heures régulièrement depuis tout petit. Par contre, je sais qu’il se calme au bout de quelques secondes (sauf quand on le laisse à l’hôtel ou dans un endroit qu’il ne connaît pas, il ne se calme pas alors il est impossible pour nous de le laisser seul quand on est en déplacement). Pour la rencontre avec les congénères, il a malheureusement eu de mauvaises expériences avec certains chiens (agressivité de leur part…) et je ne sais comment améliorer les rapports. Pour l’éduquer à arrêter de sauter sur la porte dès que quelqu’un.e part, je pense utiliser le mot « tu laisses », qu’il connait déjà, mêlé au clicker. Comme ça dès qu’il s’arrête de japper je clique et je lui donne une récompense. Il devrait arrêter rapidement mais le plus dur est de le faire tenir sur le long terme.Le rapport avec le gîte ? Et bien si vous ne voulez pas qu’il se mette à japper et à sauter sur la porte dès que vous sortez de la salle à manger, c’est le moment d’améliorer tout ça. En espérant que cela fonctionne.
  1. Apprendre l’anglais. Quoi comment ça c’est un peu tard ? Oui j’ai été à l’école pourtant, j’étais studieuse jusqu’à ma dernière année de BTS communication mais la seule matière qui me faisait vraiment défaut à partir de la seconde, c’était l’anglais. J’apprenais mes verbes irréguliers, mes adjectifs mais un manque de pratique a fait que je les oubliais aussitôt le contrôle passé. Résultat, j’ai eu des notes catastrophiques en anglais au baccalauréat et en BTS. Je pense que c’est même ce gros point faible qui m’a coûté ma place en licence 3 info-com’. Mais bon, sans regret les ami.e.s car sinon je n’aurais jamais eu l’idée de faire un gîte et de vouer mon temps à la cuisine végétalienne. Comment je compte m’y prendre ? J’espère qu’un célèbre logiciel pour apprendre les langues étrangères pourra faire quelque chose pour moi. Et pour l’espagnol, ma deuxième langue au bac’, ce sera dans un second temps… en 2017 ;).Le rapport avec le gîte ? Il semble évident que nous allons accueillir des étranger.e.s alors si j’ai l’intention de dire autre chose que « hello » il va falloir bosser !
  1. Avoir mon permis. Ça commence à sérieusement me déprimer de lister mes bonnes résolutions :D. Bon, je ne vais pas m’éterniser à vous parler de mon permis mais j’ai jusqu’à mars 2017 pour l’avoir sans devoir repasser mon code. Après quatre ans d’échec et plus de 50 heures à ce jour, j’espère que cette année sera la bonne. Vous la sentez la motivation ? C’est mon maximum.Le rapport avec le gîte ? J’habite à la campagne alors le permis semble obligatoire ne serait-ce que pour faire des courses dans le but de vous préparer un bon repas.
  1. Lire. C’est curieux de mettre la lecture dans ses bonnes résolutions, non ? Enfin, vous me direz même Solange (de la chaîne YouTube SolangeTeParle) en a fait une résolution l’an dernier ;). J’aime lire pourtant mais je ne pense pas forcément à se moyen de détente quand la télécommande n’est pas loin ou quand Internet regorge de choses intéressantes (des vidéos de spitzs dans la neige par exemple…). Ou pire encore, quand je ne trouve pas LE livre qui me plaît. Je ne compte plus les livres commencés que je n’ai pas fini parce qu’ils ne me plaisaient pas. L’ennui c’est que je dois encore chercher pour savoir quel style je préfère pour ne lire que des écrits intéressants à mes yeux. Bon si vous avez des choses à me conseiller, je suis preneuse en sachant que j’aime quand même beaucoup les livres féministes (Virginie Despentes ).Le rapport avec le gîte ? Et bien si je ne lis pas cette année alors que j’ai quand même le temps, ce n’est pas avec l’ouverture du gîte que j’en aurais davantage. Quoi que, si personne ne vient on ne sait jamais :p.
  1. Améliorer mes compétences en cuisine. Oh ça me plait de mettre des bonnes résolutions qui font déjà partie de mon quotidien :). Je ne peux que m’améliorer en l’espace d’un an. Non ça ne veut pas dire que je suis une piètre cuisinière actuellement mais rien de tel que le temps et les essais (échecs et réussites) pour avancer. Je cuisine depuis que je suis végane (mi 2014 donc), je ne connais que cette cuisine et je serais bien incapable de vous faire cuire un poulet (ça tombe bien en même temps, on s’en fou de savoir cuire un poulet hein). C’est le véganisme qui m’a rendue accros à la cuisine et je crois que c’est vraiment l’une des rares choses que je fais sans voir le temps passer. Je suis vraiment à la recherche des plats parfaits en ce moment et je suis une éternelle insatisfaite. Je trouve toujours qu’on peut mieux faire alors cette année sera décisive pour trouver des plats convaincants pour les tables d’hôtes.Le rapport avec le gîte ? Et bien si vous ne voulez pas manger du seitan carbonisé aux tables d’hôtes, c’est le moment de s’entraîner.
  1. Me défouler. Vous noterez que je n’ai pas écrit « faire du sport ». La différence est importante pour moi car je n’ai pas vraiment l’envie de faire du sport mais me défouler pour évacuer mon stress, ça oui. J’avais découvert le footing cet été et j’ai beaucoup aimé. J’ai abandonné depuis parce que j’en avais marre de le faire dans le même chemin qui se trouve être une montée… Mais je n’oublie pas ce sentiment de plénitude lorsque tu rentres tout.e tremblant.e, rouge écarlate et que tu te diriges dans la salle de bain pour une douche fraîche qui sera la plus agréable du monde. Tu ressors avec le smile et tout ton stress s’est envolé. Magique. Et je crois que je vais m’y remettre un de ses quatre car c’est le sport le plus accessible finalement. Tu mets tes baskets, tu sors, tu cours. Nul besoin de tapis, de schémas, de vidéos, de matériels, etc.  Je songe aussi à acheter un sac de frappe.Le rapport avec le gîte ? Je ne vois pas. Ah si. Peut-être que quand j’accueillerais des sportif.ve.s fans de running, on pourra courir ensemble. Mais si, vous verrez ce sera très agréable de m’attendre 1 km plus loin alors que je rampe au sol en espérant arriver à vous rejoindre.
  1. Chiner. Les brocantes, les brics à brac, Emmaüs, etc. Ce sont des vraies mines d’or quand on cherche une déco avec des meubles à retaper style Louis XV. Ce n’est pas vraiment une résolution parce je pense à y aller, mais quand même, ne serait-ce que ce lundi nous devions aller à l’Emmaüs de Roanne et nous n’avons pas eu le temps d’y faire un tour… Sinon Le Bon Coin c’est pas mal aussi quand les gen.te.s ne t’arnaquent pas sur la marchandise (« non, non le marbre n’est pas tâché, ni cassé » euh si…).Le rapport avec le gîte ? Si vous ne voulez pas vous retrouver entouré.e.s de meubles Ikea, il faudra bien que je chine. Ikea c’est pratique mais au final c’est souvent plus cher que le meuble chiné retapé par nos soins et pour donner du cachet y’a mieux.
  1. Boire du thé. Oui là c’est très bizarre comme bonne résolution. Généralement les personnes préfèrent arrêter le thé ou le café mais non moi j’aime le thé mais j’ai dû mal à l’inclure dans mon quotidien. Déjà il faudrait éviter de le boire pendant le repas parce que ça limite l’absorption du fer (ce sera le seul conseil nutritionnel du jour, promis) et en dehors des repas je ne bois généralement que de l’eau. Mais depuis peu j’essaie de penser à m’en préparer un et j’ai même découvert les thés blancs (ceux de Nature et Découvertes) qui sont merveilleux. J’adore aussi le thé noir à la bergamote mais là c’est très puissant, il ne faut pas trop l’infuser. Et puis il y a l’indétrônable thé à la menthe.Le rapport avec le gîte ? Vous saurez qu’il y a du thé/tisanes à la maison pour les petits déjeuners 😉 (et du café ou du chocolat chaud maison, of course).

N’hésitez pas à partager vos résolutions 2016 en commentaires (ou vos astuces pour l’éducation canine par exemple).

Bonne année !

11 comments

  1. Pour apprendre une langue ou du moins se motiver en douceur à le faire, j’aime bien Duolingo. Je ne sais pas si tu connais, c’est un site gratuit qui propose des exercices progressifs, le but étant d’en faire un petit peu chaque jour. Le côté ludique est motivant je trouve. C’est sans doute moins intensif qu’un logiciel payant, mais peut-être que ça t’intéressera quand même. ^^

    (Et bonne année !)

    1. Bonne année Lumi :). Non je ne connais pas mais tu vois ça m’intéresse quand même parce que le temps que j’arrive à me procurer l’autre logiciel, ça fera l’affaire :). Merci beaucoup.

  2. Pour l’anglais, je te conseille aussi de regarder des séries (ou autre) en anglais sous-titré, c’est bête mais ça aide vraiment parce que c’est de l’anglais “parlé par tout le monde” et pas de l’anglais (chiant) de bouquin.
    Pour le permis, courage, accroche-toi ! Tu verras, c’est tellement merveilleux après de ne plus être dépendante de quelqu’un pour aller vadrouiller. Bon, le carburant, l’assurance et les réparations, ça fait moins plaisir 😀

    1. C’est vrai qu’il faudrait que je m’y mette mais ma chérie n’est pas fan des films en VO le soir après le boulot :D. Je devrais réessayer de la convaincre. C’est pas juste parce qu’elle parle assez bien anglais :p. C’est clair pour le permis, j’en ai marre en plus de ne pas pouvoir me dire “je l’ai c’est bon, ça c’est fait !”.

  3. Ton adorable petite boule de poils qui aboie, vraiment ? J’avais pas remarqué haha :p (mais on lui pardonne parce qu’il est trop chou)
    Et j’aime BEAUCOUP ta dernière résolution, si tu as besoin de conseils avec ton thé n’hésite pas, je commence à être un peu rodée (et totalement addict au passage :D).
    Une bonne année à vous 2 ! 🙂

    1. Je veux bien alors des noms de thé et tes conseils 🙂 c’est gentil à toi. Je vais progresser beaucoup plus rapidement sur ce sujet ainsi.

      On te souhaite aussi un belle année 2016 !!!

  4. J’ai pas vraiment de nom à te proposer parce que j’ai l’impression que ça change d’une boutique à l’autre ^^ Mais si tu ne t’y connais pas trop en thés, les thés noirs sont les plus simples à préparer je trouve. Déjà petit conseil : ne jamais faire bouillir l’eau, ça a tendance à brûler les feuilles de thés. Le thé noir n’est pas trop fragile, tu peux faire chauffer l’eau assez fort (en général je lits 90-95°, j’imagine que comme moi tu n’as pas de thermomètre à thé mais il suffit d’arrêter l’eau quand le bouilloire commence à bien “gronder” ou quand les premières grosses bulles apparaissent si tu fais chauffer l’eau à la casserole). Avec Ghost on avait fait une thé chai au lait de soja et au miel de pissenlit, c’est juste une tuerie – le miel de pissenlit est chiant à préparer mais ça vaut le coup :p. Pour l’hiver j’aime bien les thés aux épices (genre cannelle, clous de girofle…) je trouve ça très réconfortant ! Les infusions à la cannelles pour le soir sont aussi très gourmandes en général, je trouve que ça fait du bien juste avant d’aller se coucher (ou en fin d’aprèm avec des gâteaux :D).
    Sinon un de mes thés préférés c’est le thé vert au jasmin <3 Mais il faut faire attention avec le thé vert : si tu mets de l'eau trop chaude, il ne sera pas bon (il faut arrêter l'eau quand les premières petites bulles apparaissent) et il ne faut pas trop le faire infuser (sinon il devient très amer, ce qui n'est pas très bon, et cache complètement les arômes subtil du thé vert). Le thé blanc aussi est assez fragile, il ne faut pas trop faire chauffer l'eau non plus. Si tu as des questions ou autre n'hésite pas, c'est tout ce qui me vient à l'esprit là 😀

    1. C’est vrai qu’il faudrait que je trouve un thermomètre, ça me serait utile aussi pour pas détruire la levure de ma pâte à pizza. Oui il y a un mois je ne savais pas qu’il fallait faire attention à la température de l’eau, alala le nombre de thés verts amers que j’ai bu en me disant “ah mais c’est pas bon le thé en fait” :D.

      Tu me fais rêver avec le thé chai ! Mais du coup pour le lait de soja tu le rajoutes après où il remplace l’eau ? (question de débutante ^^) Un jour je ferais du miel de pissenlit, c’est clair.

      1. Ah oui, si tu en as l’utilité, achète un thermomètre et tu pourras faire infuser ton thé comme une pro 😉
        Normalement tu fais infuser le thé dans le lait, mais là il me semble qu’on avait ajouté du lait dans le thé qu’on avait fait infusé dans de l’eau. Il faudrait que je tente les deux pour voir ce que je préfère, j’attends de pouvoir refaire du miel de pissenlit ^^

        1. Héhé du coup, j’ai fait le tchai de vg-zone (c’est leur dernière recette) mais il n’y avait pas de thé dedans ^^. Ce sont seulement des épices que tu chauffes avec du sirop d’agave et une fois le sirop près tu peux le garder dans un bocal pour plusieurs semaines (enfin j’imagine) et pour faire le tchai il suffit de faire chauffer du lait végétal, tu ajoutes le sirop et tu dégustes ! C’était trop bon mais j’avais des bouts de clous de girofle dedans ce n’était pas top ça :p.

Laisser un commentaire